Accueil Qui sommes-nous ? Historique Partenaires Liens Pour venir Contact

 Hors festival 

 Séances mensuelles 
 Autres manifestations 

 Le festival 

 Le dépliant 

 Les films 
 Agenda 
 Les invités 
 Animations 
 Avec les écoles 
 Billetterie 
 Restauration 

 Éditions précédentes 

 Photos 
 Revue de presse 
 Festival 2017 
 Festival 2018 
 Retour au festival 2019 
Facebook

© Festival de La Biolle, 2010-2017

 

du 6 au 11 nov. 2019

35è édition


Le mercredi 06 nov. 2019 à 21h00 à la Salle de l'EbĂšne

FEMMES DE LA TERRE 

Documentaire de Jean-Pierre Vedel, en Français

France - 2018 - 0h52

Résumé

Et si le renouveau paysan était porté par les femmes ?
Engagées, solidaires, actives, les "femmes d’agriculteurs" d’hier sont chefs d’entreprise aujourd’hui.
Seraient-elles en train d’apporter un nouveau souffle à l’agriculture française ?
Quatre gĂ©nĂ©rations de fermiĂšres de l’Aveyron se racontent dans le film. Des Ă©leveuses de moutons, de vaches, de chĂšvres ou de canards parlent de leur vie, de leurs combats et de leurs espoirs.
Au-delĂ  de l’histoire de l’émancipation des femmes de la terre, le film dresse le portrait d’une agriculture qui a considĂ©rablement changĂ©. Les femmes y jouent un rĂŽle essentiel pour vivre et produire en respectant les ĂȘtres et la terre qui les portent.

affiche

Les échos de la presse

Le film a été sélectionné dans plusieurs festivals : à Caméra des champs de Ville-sur-Yron et aux Conviviales de Nannay.

Le choix du Festival

Un bel hommage aux femmes de la campagne.

Rencontre et échange

Le festival a le plaisir d’accueillir Jean-Pierre Vedel, le rĂ©alisateur du film.
AprĂšs une scolaritĂ© dans un lycĂ©e agricole, il a travaillĂ© comme technicien dans l’élevage. Puis, Ă  vingt-sept ans, il a repris des Ă©tudes de sociologie Ă  la fac et a aussi obtenu une maĂźtrise des sciences et techniques audiovisuelles. Il a rĂ©alisĂ© de nombreux documentaires sur des sujets variĂ©s touchant la sociologie, l'histoire, le roman noir, les identitĂ©s rĂ©gionales ...
InstallĂ© depuis 2015 dans le sud-ouest de la France, il a eu envie de donner la parole aux agricultrices qui ont beaucoup comptĂ© pour lui enfant. En effet, il a vĂ©cu tous les Ă©tĂ©s sous la responsabilitĂ© d’une fermiĂšre, de sa mĂšre et de ses filles trentenaires sans enfants, une famille d’accueil paradisiaque pour un gamin de la ville.