Accueil Qui sommes-nous ? Historique Partenaires Liens Pour venir Contact
 

du 10 au 15 nov. 2015

 Hors festival 

 Séances mensuelles 
 Autres manifestations 

 Le festival 

 Le dépliant 

 Les films 
 Agenda 
 Les invités 
 Animations 
 Avec les écoles 
 Billetterie 
 Restauration 

 Éditions précédentes 

 Photos 
 Revue de presse 
 Festival 2013 
 Festival 2014 
 Retour au festival 2017 
Facebook

© Festival de La Biolle, 2010-2017

  3963 spectateurs pour le 31ème festival  


2451 spectateurs pour les 12 films à l’affiche et 1512 écoliers et collégiens invités pour les 5 séances scolaires !
Une belle fréquentation qui a fléchi un peu en fin de semaine à cause de l’émotion suscitée par les attentats sanglants du vendredi 13 à Paris. Merci aux festivaliers qui ont continué à venir malgré leur tristesse !

De belles rencontres avec les réalisateurs qui ont accompagné leur film : avec Joao Pedro Placido, le réalisateur de « Volta a terra », portrait sensible et poétique d’un petit village montagnard portugais et avec Alexis Jacquand qui, après « Sous nos pas », son documentaire sur l’installation d’un jeune éleveur de brebis haut-savoyard en bio-dynamie a échangé, notamment sur cette pratique, aidé par Céline Gormally, jeune vigneronne jurassienne en bio.
Toute l’équipe d'« Histoires de fruitiers » , film-hommage à cette corporation était présente : Jean Dominici qui l’a fait réaliser et qui l’a produit, Philippe Thomas qui l’a monté et Firmin Boccard, co-président de l’association des anciens fruitiers.
Rencontre passionnante également avec le glaciologue Jean-Robert Petit qui a commenté « La glace et le ciel » et su expliquer très simplement les découvertes scientifiques de Claude Lorius en Antarctique.
Daniel Frison, un professeur de cinĂ©ma captivant a apportĂ© son Ă©clairage Ă  « Des chevaux et des hommes », film islandais insolite et Ă  « La terre Ă©phĂ©mère », envoĂ»tante fiction gĂ©orgienne.
Michel Amarger, journaliste et critique de cinéma Médias France, a remarquablement accompagné « Les 18 fugitives », un documentaire original qui raconte la résistance non-violente d'un village palestinien lors de la première Intifada.
Après « La terre en morceaux », un film poignant d’Ariane Doublet sur l’urbanisation des campagnes, un beau débat avec Tatiana Gaméroff de la ferme des Bouillons et avec Christophe Perdrix, urbaniste en collectivité.
Les festivaliers ont aussi partagĂ© de belles Ă©motions de cinĂ©ma avec le rĂ©jouissant « Comme un poisson dans l’eau » et avec les 2 avant-premières du week-end : « Belle et SĂ©bastien 2 : l’aventure continue » et « BĂ©liers », Ă©mouvante tragicomĂ©die islandaise.

 Prix du public 2015
pour « Le cousin Jules » 


Un documentaire bouleversant de Dominique Benicheti qui capte avec grâce le quotidien d’un couple d’octogénaires de la campagne bourguignonne dans les années 1970.

Pour avoir plus de détails sur le 31ème festival, voir en page Festival 2015 : Le festival, Photos et Revue de presse.

 Le prochain festival aura lieu
du 8 au 13 novembre 2016.
 


L’association du festival est repartie à la recherche de nouvelles pépites de cinéma pour étonner, interpeller et émouvoir les spectateurs de la 32ème édition.

Elle vous propose aussi chaque mois des films avec Cinébus et d’autres projections au fil de l’année.
Voir dans manifestations hors festival.

31è édition