Violaine Labrusse et Gilbert Loreaux
Violaine LABRUSSE & Gilbert LOREAUX

Co-réalisateurs de « J’ai même rencontré des paysans heureux »

Les deux documentaristes sont installés depuis 2002 à St Martin en Bresse, un village de 2000 habitants. Depuis 12 années, ils racontent la Bresse au quotidien, au début du 21ème siècle à travers «Les chroniques de la vie ordinaire», une série de films courts. Ils sont aussi à l’origine d’un festival de films documentaires en Bresse «L’ici et l’ailleurs».

Jean-Pierre Vedel
Jean-Pierre VEDEL

Réalisateur de « Femmes de la terre »

Après une scolarité dans un lycée agricole, il a travaillé comme technicien dans l’élevage. Puis, à vingt-sept ans, il a repris des études de sociologie à la fac et a obtenu une maîtrise des sciences et techniques audiovisuelles. Il a réalisé de nombreux documentaires sur des sujets variés touchant la sociologie, l’histoire, le roman noir, les identités régionales…

Installé depuis 2015 dans le sud-ouest de la France, il a eu envie de donner la parole aux agricultrices qui ont beaucoup compté pour lui enfant. Car il a vécu tous les étés sous la responsabilité d’une fermière, de sa mère et de ses filles trentenaires sans enfants, une famille d’accueil paradisiaque pour un gamin de la ville.

Emilie Jeannin et Nathalie Lay
NATHALIE LAY & EMILIE JEANNIN

Réalisatrice de « La ferme d'Émilie » & l'éleveuse du film

Nathalie Lay est créatrice de vidéos promotionnelles pour les entreprises et institutions en Val de Saône. Elle s’est lancée dans la réalisation de « La ferme d’Emilie » après avoir lu une interview d’Emilie Jeannin. C’est son premier documentaire.

Gaspard d'Allens
GASPARD D’ALLENS

Auteur de « Main basse sur nos forêts »

Ce jeune journaliste engagé est l’auteur de plusieurs enquêtes au long cours sur le monde agricole et l’écologie. Il a co-écrit précédemment « Les Néo-Paysans »  et « Bure, la bataille du nucléaire ».

Il interviendra après « Le temps des forêts ».

Andre Collas
ANDRÉ COLLAS

Ingénieur ONF retraité et adhérent FNE-Savoie participera également au débat après « Le temps des forêts ».

Nicolas Ploumpidis
NICOLAS PLOUMPIDIS

Auteur et réalisateur de « Le pays aux pieds d'argile »

Après des études de géographie, Nicolas Ploumpidis a travaillé comme réalisateur et monteur. Il s’intéresse aux enjeux environnementaux et sociétaux qui secouent le monde.
Franco-grec, il travaille actuellement à un projet de film documentaire sur l’histoire politique contemporaine de la Grèce.

Alexandre Berger
ALEXANDRE BERGER

Co-producteur de « Le pays aux pieds d'argile »

Alexandre Berger après des études en Arts Appliqués puis en Communication, s’est ensuite formé à la production audiovisuelle et à la réalisation. Après avoir créé la société L.103 FILMS, il a produit ses premiers films. Attiré par le documentaire et sensible aux enjeux environnementaux, il a rejoint le projet « Le Pays aux Pieds d’Argile ».

Pascal Donini
PASCAL DONINI

Paludier indépendant de Batz-sur-Mer sera également présent après « Le pays aux pieds d’argile » et pourra expliquer son travail.

Les 3 réalisatrices de Ni les femmes
MARINE ALLARD & LUCIE ASSEMAT

Deux des trois réalisatrices de « Ni les femmes ni la terre ! »

Les deux réalisatrices ont réalisé avec Coline Dhaussy ce film sur des femmes d’Argentine et de Bolivie pour qui le droit du corps et le droit à la terre est une même lutte.

Les trois réalisatrices viennent d’horizons divers : milieu de l’audiovisuel et de l’art, sociologie du genre et militance féministe, travail social spécialisé dans les violences de genre… Toutes trois sont à la recherche d’alternatives écologistes et féministes au néolibéralisme et au patriarcat.

Leurs parcours ont convergé vers le projet de création d’un documentaire sur les luttes des femmes d’Amérique latine. Elles sont parties pendant un an à la rencontre des militantes d’Argentine et de Bolivie.

Daniel Frison
DANIEL FRISON

Professeur de cinéma

Il évoquera l’œuvre et le style d’Agnès Varda et situera « Sans toit ni loi » dans son parcours.

Ariane Doublet
ARIANE DOUBLET

Réalisatrice de « Green boys »

Diplômée de la FEMIS (Ecole nationale supérieure des métiers de l’image), Ariane Doublet a travaillé comme monteuse avant de réaliser des documentaires personnels. Ses films sont très souvent enracinés dans la campagne normande où elle habite.

Le festival de La Biolle a programmé plusieurs de ses films : « Les terriens », « La pluie et le beau temps » et « La terre en morceaux ».

Il a déjà eu le plaisir d’accueillir Ariane Doublet en 2000 et en 2012.

Adrien Costaz
ADRIEN COSTAZ

Co-organisateur du festival Migrant’Scène en Savoie participera au débat après « Green boys » pour expliquer comment se fait l’accueil des jeunes migrants en Savoie.

Solidarité paysans invité
LE RÉSEAU SOLIDARITÉ PAYSANS DES PAYS DE SAVOIE

Ce Réseau qui accompagne des agriculteurs en difficulté interviendra après « Au nom de la Terre », le film d’Édouard Bergeon.

Christophe Boula
CHRISTOPHE BOULA

Distributeur de « Petite forêt »

Christophe Boula s’intéresse aux religions, aux croyances et à la mythologie. Touché par le devenir des peuples nomades qui doivent s’adapter au monde des sédentaires, à leurs frontières, leurs lois, leur conception de la vie, il a réalisé « Enfances nomades » en 2014, un film sur la destinée des nomades d’Asie centrale.

Il distribue « Petite forêt », un film sud-coréen qui l’a enchanté.

La Gigouillette
LES MUSICIENS DE LA GIGOUILLETTE

Ils animeront un mini bal folk après « Le grand bal », le film de Laetitia Carton.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Ceux-ci sont nécessaires pour une bonne navigation sur le site.

Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer